Rétrospective saison 2009

La dernière ligne droite du championnat 2Race Summer-Cup

La finale du 2Race Scooter-Cup s’est déroulée le weekend 04.10.2009 dans les Ardennes Belges.

Les conditions météorologiques n’étaient pas en faveur de notre pilote Lambot Eric. Toute la journée était dominée par des perturbations. Ce qui a réveillé en nous de mauvais souvenirs car la finale 2008 s’est déroulée dans les mêmes conditions. Lambot Eric a chuté au 3ème tour de la 2ème manche et Kevin Van Hove a emporté le titre 2008. En plus Arnaud Bojmistruk a prouvé à plusieurs reprises qu’il est un excellent pilote sous la pluie. Mais cette fois nous avions deux avantages : 20 points d’avance au général sur Arnaud Bojmistruk et une meilleure gomme pluie qu’en 2008.

Dès le départ, Christophe Van Hove a pris la tête de la course suivi des deux rivaux Bojmistruk et Lambot, qui ont livré une course épatante pendant 15min avec plusieurs changements de tête de course. Mais à la dernière ligne d’arrivée, Eric a réussi à doubler Arnaud et a emporté le titre du nouveau champion Belge.

Faisons une courte rétrospective sur la saison 2009 :

La saison a débuté en Mars, sous la pluie, avec un champ de départ bien rempli. Dès les premiers essais libres nous avons dû constaté que le niveau du championnat avait fortement augmenté au niveau pilotage et performance des machines. Avec Lambot Eric, le pilotage était bien assuré mais nos moteurs n’étaient plus à la hauteur de nos concurrents. Bojmistruk Arnaud et Charlier Nicolas avaient des avions de chasse et nous un Boeing et à chaque ligne droite ils nous ont pris des mètres. Des avances impossibles à corriger même avec un bon pilote.

De ce fait, les deux premières manches du championnat de Spa et Juvaincourt se sont transformées en défaite pour nous. Le jeune pilote Arnaud B. s’est directement assuré une belle avance de 18 points au général sur nous.

En début Mai 2009, le championnat a fait un voyage dans le Nord de la Picardie, pour découvrir le nouveau tracé de Clastres. Un circuit d’une longueur de 1973m et large de 8 mètres. C’est un circuit qui demande des Watts et surtout un cœur solide car les petits bolides ont couru avec une vitesse moyenne de 102km/h !!

Eh oui, les Watts !! C’est les Watts qu’on préfère… !! C’est justement ce qui manquait à la Scuderia DRC et la malchance nous est tombé dessus. Nos deux moteurs ont déconnés, à plein régime, au milieu de la grande boucle, ils se sont carrément coupés. Nos jeunes rivaux Arnaud B. et Nicolas Charlier se sont fait un malin plaisir de nous incendier. Eric Lambot s’est transformé en Rambot !! Entre les manches, j’ai essayé de résoudre le problème et j’ai tout remplacé : CDI, bobines, anti-parasites, bougies, carbu ! Mais rien à faire, impossible de corriger les circonstances. Malgré notre malheur, Eric Lambot s’est battu comme Rambot et a quand même obtenu la 2ème place de la première manche et 3ème place de la seconde. Arnaud B. s’est positionné leader au général avec 136 points suivi par Charlier Nicolas et ses 114 points et puis Eric Lambot avec 109 points.

Fin Mai, pour la 4ème manche du Cup, nous avons voyagé au Pays-Bas à Veldhoven.


La grande surprise : 34 pilotes inscrits au Scooter-Cup. Un mélange de pilotes SBO, Stage6 Cup et 2Race Cup. Avec autant de pilotes, il était indispensable de brûler un chrono Poolposition dans le macadam ! Lors des chronos, Eric ne s’est qualifié que pour la 9ème place au départ, juste derrière Charlier Nicolas, 2ème rang, 6ème place. Mais avec un champ de départ si rempli, il est très difficile de faire un tour sans être gêné.

Dans la 1ère manche, Charlier Nicolas a remporté les points du vainqueur, Arnaud B. ceux du 2ème et Eric L., ceux du 3ème. Dans la seconde manche, aux premiers tours, Chalier s’est pris une belle gamelle et a du abandonné. Arnaud B. a pu gagné cette manche et Eric L. a remporté les points du 2ème. Comme quoi, dans le sport mécanique, le malheur des uns, fait le bonheur des autres. De ce fait, Eric L. a pu monté à la 2ème place au général.

Après Veldhoven, il était plus que clair qu’il nous fallait un moteur avec des Watts ! Des heures et des euros nous avons investi dans nos deux nouveaux moteurs. Le résultat était une réussite, enfin des nouveaux moteurs à la hauteur de nos concurrents.

Début Juin à Juvaincourt, Eric L. s’est livré à une vraie Battle, malgré les KW dans le sac. Deux manches, têtes à queues, du premier au dernier tour. Je pense qu’il s’agissait là de la plus belle course de la saison. Ce n’est qu’au dernier tour, dans le dernier virage avant la ligne d’arrivée qu’Eric L. a pu battre Arnaud B. et a remporté notre 1re victoire de la saison avec seulement 30cm d’avance.

Doucement nous avons commencé à réduire notre retard sur Arnaud B. et même d’assurer une petite avance au général sur Charlier Nicolas.

Pour la 6ème étape du Cup, le championnat est retourné en Belgique sur le circuit d’Amay. Un circuit très technique avec peu de possibilités de dépasser. Il est donc essentiel d’avoir une bonne position de départ. Arnaud B. s’est assuré la pool position avec un chrono de 33,847. Eric L., 2ème avec 35,139 et Nicolas Charlier s’est retrouvé en 7ème position seulement. A Amay, tout a basculé pour Nicolas C. Poursuivi par la malchance, son Vilebrequin MHR Team a lâché et toutes les chances au titre se sont évaporées. Arnaud B. était positionné 2ème à la première manche et 1er à la deuxième contre Eric L. 1ère à la première manche et de 2ème à la deuxième. En conséquences, les deux pilotes se sont vu attribué 45 points au général.

Juillet, la bande du 2Race Summer-Cup s’est réunie à Spa Francorchamps pour la 7ème manche du Trophée. La météo était très variée avec des averses et éclaircies qui séchaient rapidement la piste, une situation haïe par les pilotes. Il faut se décider à la dernière minute du choix des pneumatiques, Wet ou Dry.

Juste avant notre course, une belle éclaircie est apparue et le soleil a léché le tracé. Quelques minutes avant la fermeture du Parc fermé, nous avons du nous décidé sur le choix de nos pneus : TT92 ou Stage 6 K58 RSC ? Ce sera les Stage 6 K58 RSC. Au départ nous découvrons que le champ est divisé entre des TT92, K58, Sava MC20. Ce qui augmente le stress des pilotes aux pneus pluie car la piste sèche très rapidement.

A la première manche, Van Hove a pris la tête mais le trio Arnaud B., Nicolas C et Eric L. ne l’ont pas lâché et grâce à leur pilotage assez agressif, Van Hove a cédé et le trio a repris la tête de la course. Dès lors, les bousculades ont commencé. Les pilotes étaient tellement côte à côte qu’il était impossible de savoir qui serait premier dans le virage. Une seule erreur d’un pilote aurait déclenchée une avalanche de chutes.

Le circuit se transformait peu à peu en patinoire pour les pilotes avec pneus Slick et les pilotes munis de pneus TT92 ou Sava Mc0 ont repris la poursuite du trio leader. 2 tours avant l’arrivée, le pilote officiel de Hebo en Belgique, Van Hove Johan s’est propulsé juste derrière le trio et à su dépassé Nicolas C. et Arnaud B. et collait aux fesses d’Eric L. Pour augmenter ses chances de victoires, Eric L. a amplifié le rythme de la course et sa machine sautait et glissait dans tous les virages car sa gomme pluie surchauffait. Avant la ligne d’arrivée, Van Hove Johan a attaqué par l’intérieur du virage et a poussé Eric si brutalement que celui-ci a presque mangé le gravier.

Pour la 2ème manche, sur une trajectoire sèche, Eric L. a pu prendre sa revanche et dès le départ il est parti comme une balle et a franchi la ligne d’arrivée en premier. Maintenant Arnaud B. n’avait encore que 4 points d’avance sur la Scuderia DRC.

La prochaine étape s’est déroulée à Croix-en-Ternoix, un circuit d’une longueur de 2000m avec une ligne droite aux dimensions d’une autoroute. La réussite de cette course était basée sur les Watts. Arnaud B. l’a vite réalisé et a fait appel au préparateur flamand Van Hove Motors. Un budget de 1000€ pour 2 chevaux de plus sur le banc d’essai VHM : Vilo allégé, Stage6 RT, allumage PVL Stage6, embrayage Stage6 et réglage carbu sur le banc était nécessaire pour obtenir ce résultat. Notre recette était plutôt Oldshool : bonne vieille courroie, décompression du moteur, carburation riche, plus de pression dans les pneus, vieux ressort de poussée, bon vieux piston avec nouveau segment et galets lourds.

PAFF… dès le départ Eric L. est parti comme une F1 et le Scoot n’arrêtait pas d’allonger. 14250/tr min et 152km/h en vitesse de pointe. Voici le résultat de la recette grand-mère. Mon chiffre porte-bonheur est le 8 et comme par hasard, c’est à la 8ème manche qu’Eric a repris la tête du championnat. Mon chiffre porte-bonheur est confirmé !!!

La 9ème manche s’est disputée de nouveau à Spa-Francorchamps, l’air de jeu d’Eric L. Mais au cours de l’année Arnaud B. a bien repéré les trajectoires d’Eric et ses chronos se sont fortement améliorés. Mais ce weekend là, notre jeune rival a eu du mal à se mettre dans le bain et n’a pas su suivre le rythme d’Eric L. qui était très motivé avec pour seul objectif le titre. Sans grande bagarre, il a remporté les deux manches devant Arnaud B. et s’est assuré 20 points d’avance au général. Le titre était à portée de mains, il ne fallait plus que 32 points à faire pour encaisser le titre, respectivement, Eric devait être 2 fois 3ème! la suite… vous la connaissez :

VIVE NOTRE CHAMPION BELGE 2009 LAMBOT ERIC !!!

Vu que notre champion va découvrir les joies de la paternité et d’ailleurs nous le félicitions, la relève sera assurée par son rival, vice-champion Belge 2009, Arnaud Bojmistruk.

Eh oui, le jeune pilote aura le plaisir de défendre notre titre pendant la saison 2010.

D’ors et déjà nous savons que ce ne sera pas un jeu d’enfant car il semble que le niveau sera plus élevé étant donné que certains pilotes Belges du SBO
vont rejoindre la 2Race-Cup. Mais Arnaud B. aura tout le soutien DRC derrière lui, Eric L. qui ne quittera pas les circuits du jour au lendemain, sera son co-équipier et entraineur.

Vivement 2010 pour une nouvelle aventure 2Race !!!