HISTOIRE
C'est en 1996 que l'aventure commence. C'est lors des 24 heures de Liège motos de Spa/Francorchamps que la première édition prends place. 14 pilotes, 5 pays (pour la plupart européen) et une question unanime: On recommence quand ?

DATE
Plusieurs dates ont été nécessaire avant de se fixer définitivement au mois de Juillet. En effet, d'abord programmée en fin de saison (Octobre pour l'édition de 1997 et Novembre pour l'édition de 1998), L'ISC, depuis 1999, prends place en Juillet. L'édition 2003 aura donc lieu le week-end des 19 et 20 juillet.
Le principal avantage de cette date est que durant cette période les différents championnats nationaux sont en stand-by et les médias n'ont pas beaucoup de travail vu la trêve estive. De plus, il est nettement plus probable d'avoir du beau temps en juillet qu'en Octobre ou Novembre !

LE SCOOTER
1670mm de long, 680mm de large et une hauteur de selle de 755mm, le scooter développe plus de 24 CV à la roue arrière pour un poids de 55 Kg. Soit un rapport poids/puissance de 2,29. A titre de comparaison une Ferrari 360 Modena a un rapport poids/puissance de 3,48. Le record du tour pour l'édition 2001 a été fait par le pilote Japonais Toshimasa KISHIDA en 49'654''.

L'EPREUVE
Dessiné par Roland Maréchal, le tracé réunit sur 1100 mètres un bon nombre de caractéristiques qui révèlent les qualités des pilotes et du matériel. Par son relief déjà, ce tracé reprend la même philosophie que son aîné. Cela en fait un parcours très exigeant pour les moteurs et tout spécialement au niveau de la montée devant les stands jusqu'au freinage du double droit. La technique de pilotage est également très sollicitée au niveau de l'épingle et du double droit. Enfin, lorsque vous arriverez dans le double gauche… vous comprendrez que c'est aussi un tracé qui demande un coeur solide !

POURQUOI?
Le pari fou de 2 personnes: Sandro MALOSSI et Paolo Di LORENZO ! Voilà résumée en quelques mots la naissance de l'ISC.

Des pays comme l'Italie, l'Espagne ou encore l'Allemagne organisaient déjà depuis un certain temps des championnats scooters mais cantonnés au seul pays. L'hiver 1996 a été le moment déclencheur: pour la première fois, l'idée d'une course regroupant les meilleurs pilotes des différents championnats du continent germait dans les esprits avec pour principales motivations:

> Pour le Pilote: un titre d'envergure internationale
> Pour l'organisateur: la possibilité pour les différents pilotes d'acquérir une pré-expérience internationale lors de l'ISC

Au fil des éditions nous nous sommes rendus compte que le scooter était devenu à la moto ce qu'est le karting à la Formule 1, à savoir une véritable école internationale où tout le monde veut être présent pour se mesurer par rapport à la concurrence. Chaque année, nous accueillons des pilotes de plus en plus jeunes qui souhaitent faire leurs premières armes internationales sur ces petits bolides (ISC2002: Beno LIPNIK/Slovène/15 ans ­ Markus ZIMMERMAN /Allemagne/15 ans).

De plus, à l'instar d'autres sports à la mode tels le rafting, le running, la planche à voile ou encore le saut en parachute, ce sport est qualifié par d'aucuns dans le jargon sportif de sport "FUN" ou "EXTREME".

Mais ce n'est pas tout! L'ISC a également pour vocation de jouer un rôle social actif. En effet, qui n'a pas vu un scooter dépasser les conducteurs que nous sommes par la droite ou par la gauche à vive allure sans casque, en T-Shirt ou en short? Cette course permet de mettre en présence ceux qui ont fait de la vitesse une passion (les pilotes) et ceux pour qui la vitesse est synonyme d'amusement irréfléchi. Lors de cette rencontre, les pilotes, qui ont en moyenne l'âge des spectateurs, peuvent leur expliquer quelle protection il est nécessaire d'avoir et quel effet fait le bitume ou l'asphalte sur la peau non protégée. De plus, un écolage est fait de telle manière que le pilote explique aux jeunes la nécessité de prendre conscience du danger de l'utilisation quotidienne d'un deux roues motorisé. Non seulement en tant qu'usager mais aussi en tant que personne responsable partageant un espace commun avec les automobilistes, les vélos ou encore les camions.